m a r i e - c a m i l l e  v a q u i é - d e p r a z  s o p r a n o 

Après des études de Chinois et des études littéraires en Faculté de Lettres Modernes, Marie-Camille Vaquié-Depraz fait sa formation musicale au Conservatoire de Lyon.  Eve Ruggieri lui remet le premier prix mélodie en 2000 au concours européen de chant de Mâcon. Elle fait ses premiers pas sur scène en intégrant l’Opéra Studio de Genève où on lui confie d’abord des rôles tels qu’Annina ou Constance puis Bacchis ou Berta… En 2008 Jean-Claude Malgoire la choisit pour la partie de soprano de la Missa Solemnis de Neukomm pour une série de concerts qui a donné lieu à un enregistrement (Label K617).  

En 2010 elle chante sous sa direction Donna Elvira au Théâtre des Champs-Elysées aux côtés de Sandrine Piau, Laurent Naouri, Nicolas Rivenq... 

  

Marie-Camille a également entamé une collaboration suivie avec l’Opéra Royal de Wallonie où elle a été engagée pour le rôle de Mimi dans Bohème sous la direction Federico Santi, version de l’opéra de Puccini destinée aux jeunes. 

Pour la rentrée 2012, c’est également à la demande de la direction de l’O.R.W qu’elle a chanté le rôle de Lisbeth pour la «re-création » d’un opéra de Grétry sous la direction de Patrick Davin. 

A la scène elle a également interprété des personnages tels que Konstanze, Elvira de l’Italienne à Alger,  Gilda, Musetta, Violetta… et collaboré avec des chefs tels qu’Oswald Sallaberger, Daniele Bellardinelli, Philippe Béran, Laurent Touche sur différentes scènes comme l’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra de Rouen, Théâtre des Champs-Elysées, B.F.M de Genève, Théâtre de Neuchâtel, Théâtre de Tourcoing avec des metteurs en scène parmi lesquels Pierre Constant, Christian Schiaretti, Frédéric Dusenne, Laurent Serrano, Caroline Leboutte… 

  

Elle est également régulièrement invitée pour des concerts d’oratorio à Bruxelles, Genève, Vevey, Lyon, Bordeaux…. Elle a notamment chanté la messe en si et Le magnificat de Bach, Le messie de Haendel, le Requiem de Mozart, La petite messe solennelle de Rossini, Ein deutsches Requiem de Brahms, Les béatitudes de C. Franck Carmina Burana  de C. Orff, Le roi David d’Honegger et d’autres œuvres de Purcell, Vivaldi, Bach, Haendel, Liszt, Schubert…  avec l’Orchestre de Chambre de Genève, La grande Ecurie et la Chambre du Roy, l’Ensemble baroque du Léman… 

Elle a chanté récemment les Saisons de Haydn au Victoria Hall de Genève sous la direction de Sébastien Brugière, la Messe en Ut de Mozart puis une création autour de J-P. Rameau sous la direction de Dominique Tille, puis Norina sous la direction de Shauna Beesley et mis en scène par Michèle Cart. Elle vient d'interpréter la Voix humaine de Francis Poulenc à Genève puis elle chantera très prochainement le Stabat Mater de Dvorak sous la direction de Matthieu Schweyer et Carmina Burana de Carl Orff sous la direction de Jean-François Le Maréchal à Lyon. 

  

Elle vient d'interpréter Le Stabat Mater de Dvorak au Victoria Hall de Genève sous la direction de Romain Mayor avec le « Motet de Genève », Joshua de Haendel avec l'ensemble Baroque du Léman et le choeur Orphée sous la direction de Matthieu Schweyer, Ein Deutsches Requiem à Lyon sous la direction de Jean-François Le Maréchal avec le choeur de l'ENS puis un « concert Verdi » au Palais des congrès de Perros-Guirec (FR) avec Franck Villard. A Genève elle participe à la création d'un spectacle d'opéra interactif sous la direction de Juan-David Molano.  Elle est ensuite invitée cet été au festival « Nuits musicales de Bazoches » pour y interpréter le rôle de Mimi de la Bohème de Puccini, puis sera Elvira dans l'Italienne à Alger de Mozart, mis en scène par M. Cart à Genève. Marie-Camille est aussi de nouveau invitée pour un concert de gala à l'opéra de Sofia (Bulgarie) avec le choeur et l'orchestre de l'opéra sous la direction de Didier Talpain, puis elle enchainera avec le rôle de Jody dans Jeremy Fisher d'Isabelle Aboulker, de nouveau Stabat Mater de Dvorak à Lyon puis Die Schöpfung de Haydn à Genève sous la direction de Matthieu Schweyer. 

  

Son goût allant à la mélodie et au lied, elle a donné en récital l'intégralité des     « Italienisches Liederbuch » en septembre dernier au Goethe Institut à Lyon (FR) avec le baryton Pierre-Yves Pruvot et le pianiste Charles Bouisset. 

 




 

. 

After studying chinese and litterature at the Lyon II faculté de Lettres Modernes in France, Marie-Camille enters the conservatoire de Lyon where ananimous jury grants her a gold medal in singing. In 2000, her participation to the "concours européen de chant de Mâcon" wins her a first prize in french melody and the orchestra’s prize, both avarded by Eve Ruggieri. 

The following years, she makes her first step as an opera singer, perfecting her training with famous conductors such as Armin Jordan, J.C Malgoire, Michel Plasson, Evelino Pido, John Nelson… 

She has since been regularly invited to sing roles as varied as the Woman (La voix humaine – Poulenc) Konstanze (Entführung) or Rowan (the little sweep – Britten)… 

In 2010, she sung Donna Elvira in a production conducted by Jean-Claude Malgoire in Paris (Théâtre des Champs Elysées). 

Her voice is extremely volatile, combining an agile upper register with a round and fruity timbre. She tackles with the same ease light roles (Gilda, Marie) and deeper, more lyrical ones such as Cleopatra, Juliette, Mimi or Violetta... 

B I O G R A P H Y